Confinement

Confinement

Quelque part, pendant le confinement, Grammaj se mobilise et brainstorm pour trouver des idées et savoir comment rebondir et se réinventer pendant cette période surréaliste.

L’exposition aux deux magots, accueillant nos magnifiques lithographies de Boris Vian dont l’une, « la chaise musicale », vient de voir le jour, est, malgré un vernissage magique, brutalement interrompue, laissant nos belles estampes sur les murs tristes de ce lieu mythique, fermé, pour une durée indéfinie, au public.

Nous ne savons pas quand l’activité pourra reprendre. Création, impression, fabrication, production, rencontres… Que faire pour que Grammaj continue à vivre et à pouvoir vous proposer de nouvelles œuvres, de belles créations, des partenariats originaux.

Après quelques semaines de réflexions, de cerveaux en ébullition, de tentatives de prise de contact, parfois infructueuses, nous trouvons l’artiste qui va nous accompagner dans la suite de l’aventure et préparons ensemble une sortie pour le mois de septembre.

Les visites sont compliquées, beaucoup de téléphone, de mails puis enfin mi-juin, une rencontre et la découverte d’un petit trésor, un carnet de dessins, réalisés quasi intégralement pendant le confinement. Nous sommes émerveillées par la poésie et la délicatesse qui se dégagent des pages de ce carnet où tout a été choisi. Du papier, à la couverture, en passant par la spirale et l’encre, tout à été créer spécialement pour l’artiste. Nous choisissons ensemble un dessin qui, nous trouvons, représente bien cette période d’incertitudes, de tâches répétées, de quotidien mais qui montre aussi l’intimité et la beauté qui peut naitre de n’importe quel décor et situation.

Les lithographies sont imprimées à partir du dessin et l’artiste choisi de les rehausser, chacune à la main, d’une touche de couleur, pendant l’été. Le temps n’est pas le même depuis le mois de mars, il s’étire, s’allonge, chaque étape est attendue, nous apprenons la patience mais aussi la joie de voir le projet prendre forme, petit à petit, sans précipitations. Chaque nouvelle touche apportée est murement réfléchie et débattue et nous sommes émerveillées de les découvrir à chaque fois.

Nous avons hâte de partager avec vous ce petit bijou au mois de septembre.

Le plus beau nouveau né de Grammaj, celui d’Audrey, Joseph, pointe le bout de son nez le 17 avril et même le contexte ne peut ternir la joie que représente l’arrivée tant attendue de cette merveille !

Fermer le menu
×
×

Panier