La sérigraphie

La sérigraphie

Définition et principe de l’impression sérigraphie

La sérigraphie (du latin sericum la soie et du grec graphein l’écriture) est un procédé d’impression utilisé en Extrême-Orient depuis des millénaires, au temps de la dynastie Song plus précisément. Elle consiste à imprimer sur un support, un motif qui peut être un texte ou une image à l’aide de la technique du pochoir.

Pour cela, l’imprimeur utilise un écran, qui sera enduit d’encre ou d’une émulsion photosensible, sur lequel il dispose un film dont le rôle consiste à protéger des ultraviolets la partie à masquer. En réagissant à la lumière, l’émulsion répandue sur l’écran durcit et imprègne le support tandis que celle protégée de l’ultraviolet se rince à l’eau.

En impression sérigraphie moderne, on utilise une machine à sérigraphie plus performante, de plus, l’écran, qui était à l’origine un tissu de soie, fut remplacé par le polyamide et le polyester tandis que le cadre, qui était autrefois en bois, est désormais en aluminium.

Il existe plusieurs types de sérigraphie industrielle :

  • La sérigraphie à plat : utilisée pour les supports plats
  • La sérigraphie rotative : utilisée pour imprimer des objets cylindriques
  • La sérigraphie sur du textile qui est un procédé plus élaboré, notamment pour l’impression en couleur.

Elle autorise un fort dépôt d’encre qui garantit non seulement une couleur intense qui dure dans le temps mais également une bonne opacité.

Les différentes utilisations de l’impression sérigraphie

La technique d’impression par sérigraphie se démarque par la possibilité d’utiliser toutes sortes de supports, pas nécessairement plats, comme les bouteilles, les boîtes, les bijoux personnalisés… C’est ainsi que ce procédé d’impression hérite d’un domaine d’utilisation très large, comme pour la reproduction d’affiches, de textile, d’objets de décoration, de circuits imprimés et même de panneaux signalétiques.

Utilisation dans l’art

La technique a aussi été employée dans l’art, notamment par le mouvement Pop art, et son emblème Andy Warhol, pour l’impression sur des toiles. Ses reproductions colorées de Marilyn Monroe tendent à vouloir montrer la marchandisation des artistes dans la société de consommation de son époque. Certains artistes tels que Corita Kent utilisent la méthode d’impression en série comme moyen d’expression et d’autres pour réaliser leurs affiches de concert comme Frank Kozik.

Les premières manifestations sérigraphiques dans l’impression sur papier se situent vers les années 1920. C’est à Berlin que Kodloff et Biegeleisen en firent la première démonstration, en nommant le procédé « Siebdruck ». À partir de 1938, l’estampe s’empara de la sérigraphie, surtout après l’exposition des « Serigraphs » de Guy MacCoy aux États-Unis.

Fermer le menu
×
×

Panier